Accueil du site > Marathon > Presse > Regards sur le patrimoine culturel et archéologique des Aurès

La découverte du patrimoine auressien, des paysages naturels, des sites archéologiques, l’artisanat de la région des Aurès étaient les thèmes d’une exposition de 136 photographies prises par des enfants de la région et dont le vernissage a eu lieu, samedi soir, au Centre des arts et de la culture au Bastion 23 (Alger) sous le titre « Ton regard sur ton patrimoine ».

Organisée par l’association les « Amis de Medghassen », en collaboration avec le ministère de la Culture et la direction de la culture de la wilaya de Batna, dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine, cette exposition comporte des photographies de plus de 100 élèves de différents établissements scolaires. Parmi ces jeunes photographes en herbe, il y a lieu de citer Hamel Aya, Hamza Bensallah, Nidhal Chiba, Amina Abelkader, Benyahia Soumia, Sawsen Boughenna, Hanane Youcef, Maamir Walid, Beladouani Hassina, Ahmed Zaki Chitar, Aksas Houssam, Amrani Mohamed Nadji….. Ces photos mettent en valeur l’architecture locale, l’artisanat, l’habillement et les mets traditionnels de la région des Aurès et montrent aux visiteurs de l’exposition les fêtes villageoises, les places de marchés, les maisons traditionnelles des Aurès à l’image de la maison traditionnelle de Tigherghar, T’Kout, la mosquée de Ksar Ranou, la Zaouia d’El Kantara, le musée de Lambèse… Des photographies représentant le patrimoine culturel matériel de la région sont également exposées, à l’instar des ruines romaines de Lambèse, la ville antique et le théâtre de Timgad, le tombeau de Medghassen, une vue sur l’ancienne Bouzina ainsi que des photos décrivant les parcs naturels et culturels superbement mis en valeur, à l’instar du bassin naturel à Menaa. C’est une occasion, aussi, pour les visiteurs de découvrir l’art photographique à travers des scènes inspirées de la vie quotidienne de la région des Aurès, des scènes représentant les traditions et les pratiques sociales, comme par exemple une jeune femme en train de préparer de la berboucha, une fillette auressienne utilisant la meule traditionnelle, de jeunes garçons jouant un jeu traditionnel (el-keroud) ou à un autre jeu purement auressien (khergba). Autres photographies à avoir attiré notre regard, celle d’une vieille femme en train de tisser un tapis traditionnel ou d’une femme qui traie une vache sur les collines de l’Aurès ou d’une femme en tenue traditionnelle (el-melhfa) à N’Gaous. Cette exposition met en valeur, également, les anciens châteaux de la ville de Batna : château de la famille Cabret à Lambèse et l’ancienne ferme à Batna ainsi que des objets de décoration et de défense anciens comme « Un fusil traditionnel, un héritage des ancêtres », le titre d’une une photo, prise par le jeune Ahmed Zaki Chitar, une autre photo illustrant une meule traditionnelle, prise par Merrah Abderraouf, une autre montrant un pot traditionnel, prise par Ouiam Bitam et d’autres photographies illustrant des ustensiles traditionnels, cardage de la laine, la poterie traditionnelle de Ouled Sellam, une cafetière traditionnelle, un peigne à carder traditionnel et une parure en argent. Les photographies exposées ont été sélectionnées, selon les organisateurs, suite à un concours de photographies consacrées au patrimoine des Aurès, lancé en mars dernier à Batna par l’association des amis de Medghassen, dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine. Toujours selon notre source, ce concours a nécessité le tri de plus de 40 000 photos de 1 800 enfants participants (âgés entre 12 et 14 ans), et issus des 61 communes de la wilaya, qui ont mis à leur disposition 1 800 appareils photographiques jetables. Les photos sélectionnées ont été agrandies et exposées lors d’une exposition locale (à Batna) qui a débuté le 21 avril dernier et s’est étalée sur 15 jours avant d’être exposées à Alger. L’objectif principal de cette activité est à la fois ludique et pédagogique. Cette manifestation permettra d’aider les enfants à mieux connaître et comprendre leur patrimoine culturel et à les initier à la pratique photographique et à l’utilisation de l’image comme moyen de communication, ont indiqué les organisateurs.

Mehdi Isikioune

In Nouvelle République

17-05-2012

Portfolio